Guide placement en maison de retraite. Aide au placement

Guide placement

Guide placement

Guide pour le placement des personnes agées en maison de retraite. Les étapes pour vous aider pas à pas dans vos demarches
La partie GUIDE maison de retraite est constitué d’une série de “fiches conseils maison de retraite” hiérarchisées ou nous essayons d’aborder les sujets qui suscitent le plus d’interrogations de la part des internautes. Si toutefois ce guide ne répondrai pas à vos questions, vous pouvez nous contacter, nous essayerons de répondre le plus complètement possible en vous orientant si possible vers des sites spécialisés. Nous aborderons par exemple les critères de choix d’une maison de retraite en détaillant les principaux aspects qui comptent pour les futurs résidents : confort, sécurité, restauration… pour vous aider, vous éclairer dans votre choix.

Il est aussi important de considérer les différents éléments du cadre légal qui régissent les établissement type EHPAD notamment à travers la Loi du 2 janvier 2002 qui met “l’usager” au centre du dispositif légal et de toutes ces préconisations.

De nombreuses personnes âgées, selon leur état de dépendance, sont à la recherche d’une structure médicalisée. Voici une fiche qui détail le statut des maisons de retraite médicalisées, l’explication des types de maisons de retraite avec service de médicalisation, type EHPAD (Etablissement Hospitalisé pour Personnes Agées Dépendantes).

Vous trouverez aussi de nombreuses adresses utiles à vos démarches : Caisse Nationale Assurance Maladie, Commission d’accès aux documents administratifs, Direction départemental de l’équipement, Direction des Affaires Sanitaires et Sociales ainsi que des adresses dédiées plus particulièrement aux loisirs.

Par ailleurs. On sait que la vieillesse est une étape de l’existence pendant laquelle chacun doit pouvoir poursuivre son épanouissement. La plupart des personnes âgées resteront autonomes et lucides jusqu’au dernier moment de leur vie. L’apparition de la dépendance, quand elle survient, se fait à un âge de plus en plus tardif. L’état de dépendance des personnes âgées dont s’occupent les professionnels à conduit à la mise en place de règles et de principes de bases définies dans ce qu’on appelle la charte des personnes âgées. Cette charte est affichée dans chaque maison de retraite médicalisée ou non et garantit le respect et la dignité de chaque personne âgée, dépendante ou non.

Vous pourrez également faire le point sur les différents métiers dans les maisons de retraite : infirmière, gouvernante, aide soignante…
Et consulter une liste de liens utiles pour les personnes âgées désireuses d’être admise dans une maison de retraite. Ces adresses sont sous la forme de liens internet vers les principaux portails d’informations et de démarches administratives ou juridique. Tel que le les ministères et les services publics, les associations et les fondations, les spécialistes gériatriques.

Notre guide ne serait pas complet sans un lexique qui donne les définitions des sigles, du « jargon » qui est couramment utilisé dans le cadre des maisons de retraite.
Ce vocabulaire se divise en trois catégories :

Lexique santé médical des maisons de retraite
Lexique du vocabulaire social et loisir autour des maisons de retraite
Les sigle rébarbatifs tel que : SSR, EHPAD, SLD…
Le niveau de dépendance d’une personne âgées ce définie grâce à la grille d’évaluation GIR. On parle véritablement de dépendance quand la personne âgée à besoin d’une aide pour assurer ses besoins quotidiens (toilette, alimentation, déplacement, habillement). La grille d’évaluation GIR définie six niveaux de dépendance (6 autonome jusqu’à 1 très dépendante).

Nous avons donc mis en ligne un outil que nous vous invitons à utiliser pour permettre aux personnes âgées ou à leur prescripteur (famille, accompagnateur, aide soignant) de calculer le niveau de dépendance de la personne âgée. C’est un test du niveau de dépendance GIR.

Ce test vous permet d’évaluer le degré de dépendance d’une personne âgée. Le résultat n’est qu’approximatif. Ce test ne remplace pas une véritable évaluation faite avec un médecin gérontologue.