Les critères de choix d’une maison de retraite

Les critères de choix d'une maison de retraite

Les critères de choix d’une maison de retraite

“Toute personne âgée d’au moins 60 ans résidant en France qui se trouve dans l’incapacité d’assumer les conséquence du manque ou de la perte d’autonomie liés à son état physique ou mental a droit a une allocation personnalisée d’autonomie permettant une prise en charge adaptée à ses besoins.

Cette allocation, définie dans des conditions identiques sur l’ensemble du territoire national, est destinée aux personnes, qui, nonobstant les soins qu’elles sont susceptibles de recevoir, ont besoin d’une aide pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie ou dont l’état nécessite une surveillance régulière.” (Loi n°2001-647 du 20/07/2001).

L’allocation personnalisée à l’autonomie (APA) remplace la prestation spécifique dépendance à compter du 01/01/2002. Elle concerne les personnes hébergées à domicile ou en établissement pour personnes âgées dépendantes. Elle est gérée par le Conseil général du département.
Le montant de l’allocation accordée dépend du degré d’autonomie ainsi que des ressources. Elle ne fait pas l’objet de récupération sur la succession ni de l’obligation alimentaire et n’est pas l’objet d’une imposition sur le revenu .
“Toute personne âgée d’au moins 60 ans résidant en France qui se trouve dans l’incapacité d’assumer les conséquence du manque ou de la perte d’autonomie liés à son état physique ou mental a droit a une allocation personnalisée d’autonomie permettant une prise en charge adaptée à ses besoins. Cette allocation, définie dans des conditions identiques sur l’ensemble du territoire national, est destinée aux personnes, qui, nonobstant les soins qu’elles sont susceptibles de recevoir, ont besoin d’une aide pour l’accomplissement des actes essentiels de la vie ou dont l’état nécessite une surveillance régulière.” (Loi n°2001-647 du 20/07/2001).

L’allocation personnalisée à l’autonomie (APA) remplace la prestation spécifique dépendance à compter du 01/01/2002.
Elle concerne les personnes hébergées à domicile ou en établissement pour personnes âgées dépendantes.
Elle est gérée par le Conseil général du département.
Le montant de l’allocation accordée dépend du degré d’autonomie ainsi que des ressources.
Elle ne fait pas l’objet de récupération sur la succession ni de l’obligation alimentaire et n’est pas l’objet d’une imposition sur le revenu .

Aide personnalisée au logement – APL Les personnes âgées aussi en bénéficier si elles résident dans un foyer- logement conventionné. L’aide personnalisée au logement est versée : au propriétaire, à l’organisme gestionnaire de l’établissement d’accueil, à l’organisme de crédit. Elle sera déduite des charges de loyer ou d’emprunt demandés par cet organisme. Le montant de l’Aide personnalisée au logement est calculée en fonction :

de la zone géographique où est situé le logement,
de la dépense de logement,
du niveau des ressources,
du nombre de personnes à charge.
Pour évaluer l’aide à laquelle vous avez droit, vous pouvez vous rendre sur le site Internet de la CAF : Aide sociale aux personnes âgées Si une personne ou sa famille ne peut subvenir à ses frais d’hébergement en établissement ou en accueil familial, il lui est possible de faire appel à l’aide sociale auprès des services du Conseil Général.

Qui peut bénéficier de l’Aide Sociale ? Les personnes qui remplissent les conditions suivantes : avoir 65 ans (ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail), être dépourvues de ressources suffisantes pour assurer le coût d’un hébergement en maison de retraite ou avoir des ressources inférieures à un certain plafond, être françaises ou résider en France depuis 15 ans au moins avant l’âge de 70 ans. Quels sont les avantages ? l’allocation simple versée à ceux qui ne perçoivent aucune pension vieillesse, l’aide ménagère à domicile, la participation aux frais de repas dans les foyers-restaurants, l’allocation représentative de services ménagers, la prestation spécifique dépendance, l’hébergement en collectivité. Allocation de Logement à caractère Social – ALS Les personnes âgées qui ne résident pas dans le parc de logements ouvrant droit à l’APL (Aide personnalisée au logement) peuvent bénéficier de l’ALS à condition :

avoir 65 ans (ou 60 ans en cas d’inaptitude au travail), d’avoir la nationalité française, ou celle d’un pays ayant passé une convention de sécurité sociale avec la France, d’être locataires, sous-locataires, accédant à la propriété ou résidents dans un logement-foyer ou une maison de retraite non conventionnés au titre de l’APL. Le logement doit respecter des normes de surface et de salubrité. L’allocation de logement à caractère social est versée soit à l’occupant du logement, soit au propriétaire ou à l’organisme de crédit s’il y a accord du bénéficiaire. Le montant de l’Allocation de logement à caractère social est calculée en fonction :

de la zone géographique où est situé le logement, de la dépense de logement, du niveau des ressources, du nombre de personnes à charge.
Pour évaluer l’aide à laquelle vous avez droit, vous pouvez vous rendre sur le site Internet de la CAF Allocation Départementale Personnalisée d’Autonomie – ADPA

Principalement financée par le Département, avec une contribution de l’État (Sécurité sociale et CSG), l’ADPA renforce le dispositif départemental d’action en faveur des personnes âgées en perte d’autonomie, en allant plus loin que ne le permettait jusqu’alors la Prestation spécifique dépendance (PSD). ADPA mode d’emploi L’ADPA est universelle, déterminée de façon égale partout en France. Elle est accessible à toutes les personnes âgées de plus de soixante ans et ne peut-être refusée pour des conditions de nationalité ou de revenus.

L’ADPA n’est pas récupérable sur la succession, les donations ou les legs et elle n’exige pas, comme au préalable, le recours à l’obligation alimentaire des proches (enfants, petits-enfants). Cette allocation est adaptée à chaque situation, que la personne âgée vive à son domicile, dans une famille d’accueil agréée ou en établissement.

Dans votre quartier ou votre commune, les professionnels de la Maison du Rhône la plus proche de votre domicile sont vos interlocuteurs privilégiés, pour vous donner toutes les informations pratiques concernant vos droits, vous aider à constituer votre dossier et vous proposer un suivi personnalisé de votre situation. Conditions pour bénéficier de l’ADPA L’ouverture de l’ADPA suppose que trois conditions préalables soient remplies :

La personne doit être âgée de plus de soixante ans. La personne âgée en perte d’autonomie doit justifier d’une résidence stable et régulière en France. Les personnes de nationalité française vivant en France peuvent y prétendre, de même que les personnes de nationalité étrangère en situation régulière sur le territoire, sous réserve d’y posséder une résidence stable.
Elle doit remplir certaines conditions de perte d’autonomie : l’appréciation du degré de perte d’autonomie est effectuée par un médecin, sur le fondement de la grille nationale AGGIR.
La détermination du degré d’autonomie repose sur l’évaluation précise des capacités de la personne à effectuer seule les actes de la vie courante : la toilette, l’habillage, l’alimentation, les déplacements… Cette opération conduit à une classification par groupe GIR.

Le bénéfice à l’ADPA est créé à partir d’un dossier complet. Le versement de l’allocation n’intervient cependant qu’après la décision du Président du Conseil général qui se prononce sur proposition d’une commission ad hoc. L’ADPA est versée directement à la personne bénéficiaire ou, si celle-ci en fait la demande, à l’établissement ou au service d’aide à domicile qui intervient pour lui venir en aide. L’ADPA est révisée automatiquement tous les deux ans ou à la demande du bénéficiaire.

Guide placement en maison de retraite. Aide au placement

Guide placement

Guide placement

Guide pour le placement des personnes agées en maison de retraite. Les étapes pour vous aider pas à pas dans vos demarches
La partie GUIDE maison de retraite est constitué d’une série de “fiches conseils maison de retraite” hiérarchisées ou nous essayons d’aborder les sujets qui suscitent le plus d’interrogations de la part des internautes. Si toutefois ce guide ne répondrai pas à vos questions, vous pouvez nous contacter, nous essayerons de répondre le plus complètement possible en vous orientant si possible vers des sites spécialisés. Nous aborderons par exemple les critères de choix d’une maison de retraite en détaillant les principaux aspects qui comptent pour les futurs résidents : confort, sécurité, restauration… pour vous aider, vous éclairer dans votre choix.

Il est aussi important de considérer les différents éléments du cadre légal qui régissent les établissement type EHPAD notamment à travers la Loi du 2 janvier 2002 qui met “l’usager” au centre du dispositif légal et de toutes ces préconisations.

De nombreuses personnes âgées, selon leur état de dépendance, sont à la recherche d’une structure médicalisée. Voici une fiche qui détail le statut des maisons de retraite médicalisées, l’explication des types de maisons de retraite avec service de médicalisation, type EHPAD (Etablissement Hospitalisé pour Personnes Agées Dépendantes).

Vous trouverez aussi de nombreuses adresses utiles à vos démarches : Caisse Nationale Assurance Maladie, Commission d’accès aux documents administratifs, Direction départemental de l’équipement, Direction des Affaires Sanitaires et Sociales ainsi que des adresses dédiées plus particulièrement aux loisirs.

Par ailleurs. On sait que la vieillesse est une étape de l’existence pendant laquelle chacun doit pouvoir poursuivre son épanouissement. La plupart des personnes âgées resteront autonomes et lucides jusqu’au dernier moment de leur vie. L’apparition de la dépendance, quand elle survient, se fait à un âge de plus en plus tardif. L’état de dépendance des personnes âgées dont s’occupent les professionnels à conduit à la mise en place de règles et de principes de bases définies dans ce qu’on appelle la charte des personnes âgées. Cette charte est affichée dans chaque maison de retraite médicalisée ou non et garantit le respect et la dignité de chaque personne âgée, dépendante ou non.

Vous pourrez également faire le point sur les différents métiers dans les maisons de retraite : infirmière, gouvernante, aide soignante…
Et consulter une liste de liens utiles pour les personnes âgées désireuses d’être admise dans une maison de retraite. Ces adresses sont sous la forme de liens internet vers les principaux portails d’informations et de démarches administratives ou juridique. Tel que le les ministères et les services publics, les associations et les fondations, les spécialistes gériatriques.

Notre guide ne serait pas complet sans un lexique qui donne les définitions des sigles, du « jargon » qui est couramment utilisé dans le cadre des maisons de retraite.
Ce vocabulaire se divise en trois catégories :

Lexique santé médical des maisons de retraite
Lexique du vocabulaire social et loisir autour des maisons de retraite
Les sigle rébarbatifs tel que : SSR, EHPAD, SLD…
Le niveau de dépendance d’une personne âgées ce définie grâce à la grille d’évaluation GIR. On parle véritablement de dépendance quand la personne âgée à besoin d’une aide pour assurer ses besoins quotidiens (toilette, alimentation, déplacement, habillement). La grille d’évaluation GIR définie six niveaux de dépendance (6 autonome jusqu’à 1 très dépendante).

Nous avons donc mis en ligne un outil que nous vous invitons à utiliser pour permettre aux personnes âgées ou à leur prescripteur (famille, accompagnateur, aide soignant) de calculer le niveau de dépendance de la personne âgée. C’est un test du niveau de dépendance GIR.

Ce test vous permet d’évaluer le degré de dépendance d’une personne âgée. Le résultat n’est qu’approximatif. Ce test ne remplace pas une véritable évaluation faite avec un médecin gérontologue.

Comment fonctionne votre annuaire des maisons de retraite

Comment fonctionne

Comment fonctionne

Que vous soyez un particulier à la recherche d’un établissement ou un proféssionnel souhaitant référencer votre établissement. Nous essayons de répondre à vos questions. Bienvenue sur l’annuaire des maisons et résidences de retraite, un annuaire indexant de très nombreuses maisons de retraite, maison de retraite médicalisée, foyer logement, EHPAD et résidence services public et privé à travers toute la France. L’annuaire est entièrement gratuit en consultation et en inscription (pour les proféssionnels, gérant d’établissement)

Quelle est notre démarche ?
Le placement d’un parent ou d’un proche est souvent une étape longue et assez difficile à vivre, tant pour le(la) futur(e) résident(e) que pour ses prescripteurs. Nous avons donc décidé de créer cet outil pour faciliter la recherche d’une maison de retraite et la compréhension des mécanismes parfois complexe des aides, des procedures et du processus de placement. A cet effet, vous disposez :

D’un annuaire (le plus complet possible) pour trouver des maisons de retraite qui répondent à vos attentes (adresse, téléphone, statut…)
De fiches pratiques qui tentent de vous éclairer sur les mécanismes et les demarches à faire (notamment les aides dont les personnes âgées peuvent bénéficier) D’un outil d’aide au placement sous la forme d’un formulaire. Vous remplissez simplement ce formulaire en ligne et vous serrez contactez par des professionnels qui pourrons vous guider, vous assister dans votre demarche. Les projections démographiques indiquent que le nombre de maisons de retraite va fortement augmenter, d’où le besoin de visibilité sur Internet pour conforter ses choix. Nous sommes créateurs de sites pour les maisons de retraite (voir notre portfolio), et nous souhaitons donner sa place à chaque établissement dans notre annuaire, plateforme certaine de référencement pour la profession, ainsi que l’accès à l’ensemble de nos services. Et surtout la possibilité d’être contacté directement par téléphone par un conseiller spécialisé dans l’hébergement des personnes âgées (ce service est fournis par l’agence Capretraite, leader du placement en maison de retraite avec plus de 1000 établissements affiliés)
Comment ça marche ? C’est très simple : Les particuliers peuvent :
Consulter la base de donnée en passant par l’index pour choisir le département adéquat. ou utilisez notre puissante fonction de recherche avec n’importe quel mot clé (nom, statut, service, ville, code postal…)
Remplir une demande d’aide au placement en remplissant le formulaire prévu à cet effet ou si vous preferez qu’un conseiller vous rappelle, remplisez le petit formulaire en haut à droite du site. Ce service est fournis par l’agence Capretraite, leader du placement en maison de retraite avec plus de 1000 établissements affiliés.
Il est aussi possible (pour mieux cerner vos besoins) de calculer le niveau de dépendance de la personne âgées selon la grille AGGIR, cet outil de calcul vous donnera un résultat entre 1 (tout à fait dépendant) et 6 (indépendant). Le niveau GIR de la personne âgées vous sera demandé dans le formulaire d’assistance. Les proféssionnels peuvent Inscrire leur établissement dans notre base de données et profiter de la visibilité d’annuaire-maison-retraite.org pour communiquer sur leur activité. Nous les invitons à rejoindre l’espace professionnel. Faire de la publicité (affichage de votre bannière) sur tout ou partie de l’annuaire. Rendez-vous sur l’espace professionnel

Les etapes de l’admission en maison de retraite. Pour vous aider dans votre demarche de placement L’initiative de la démarche d’admission est souvent contrainte; dans un contexte de crise, nous sommes persuadés que la personne âgée, sa famille ou son entourage ne se décident à faire ce choix que forcés par une actualité douloureuse (deuil et isolement, chute, accident, problème de santé, etc.).
C’est pourquoi il est important de respecter les étapes qui favoriseront une adaptation optimale : • prendre rendez-vous pour une visite, comparer plusieurs établissements (situation, accueil, coûts…) • venir visiter, si possible avec la personnes âgée concernée • prévoir un séjour d’hébergement temporaire (séjour d’essai, d’adaptation, de vacances, de repos) • évoquer les aspects ” budget/coûts ” • évaluer la proximité de la famille et de l’entourage pour les visites • prendre connaissance de tous les éléments de vie sociale : avantages et contraintes, règlement intérieur en vigueur dans l’établissement… • remplir un dossier d’admission avec son médecin traitant • rencontrer le médecin de l’établissement